Publié le 17/09/2016

Campagne GAT ASSURANCES pour la prévention routière

Plus que jamais à l’ordre du jour, la prévention routière est une priorité autant pour les autorités publiques que pour les organismes qui œuvrent dans ce sens. 
Campagne GAT ASSURANCES pour la prévention routière

A cet effet, GAT ASSURANCES ne pouvait manquer de s’engager à encourager les initiatives permettant de faire baisser le nombre des accidents de la route.

En cette période de « Aid El Idha » où le trafic routier est très important la société lance une campagne de prévention routière sur les réseaux sociaux sous le slogan « trikek enti ell tekhtarrou… ». A travers cette campagne, GAT ASSURANCES veut faire prendre conscience aux Tunisiens que leurs comportements habituels, même s’ils paraissent anodins, représentent un réel danger pour eux et pour autrui.

Conduire n’est pas un jeu

Dans le cadre de sa politique de prévention des risques, GAT ASSURANCES a établi un partenariat avec l’Association tunisienne de la prévention routière et fait désormais de la sécurité routière sa priorité.

Dans ce cadre, la compagnie a commencé par une campagne intramuros visant à faire prendre conscience à ses équipes de l’importance du port de la ceinture de sécurité. Cette action sous le slogan « et si on commençait par nous… » a consisté à faire vivre à tous les salariés l’expérience de la voiture tonneau.

Aujourd’hui, GAT ASSURANCES entame sa campagne grand public « tarikek enti elli tekhtarou » sur le réseau social Facebook car étant le site le plus visité en Tunisie. Le but est ainsi d’atteindre des millions de Tunisiens.

A travers des mini-vidéos animées, on retrouve mis en scène le comportement parfois irresponsable des Tunisiens sur la route (téléphone au volant, enfant assis à l’avant, non respect d’un stop, absence de la ceinture de sécurité etc.).

La compagnie espère produire un électrochoc chez nos concitoyens pour leur faire prendre conscience des dangers encourus.

La conduite de manière immature et irresponsable de certains chauffeurs ne fait-il pas dire à M. Bilel Ounifi, ancien Secrétaire général de l’ATPR que « la Tunisie est entrée dans l’ère du terrorisme de la circulation ».

Des chiffres effrayants

Le taux de décès suite à des accidents de la route a atteint aujourd’hui le chiffre de 140 décès pour un million d’habitant. En 2015, il y a eu 7225 accidents avec 1402 morts et 10 882 blessés, de quoi donner froid dans le dos.

Le plus triste est que ce sont les jeunes entre 20 et 35 ans qui demeurent les plus concernés, étant les principales victimes et acteurs des accidents de la route en Tunisie. Pour GAT ASSURANCES dont le crédo est « Aujourd’hui pour demain » la jeunesse est sa priorité principale. Il est donc devenu plus qu’urgent d’agir pour essayer de mettre un frein à ce fléau.

Pour la communauté, les pertes sont également matérielles. Comme l’explique M. Imed Touil, Secrétaire général actuel de l’ATPR, « le nombre des accidents de la circulation s’amplifie en permanence, ce qui occasionne aussi 800 millions de dinars environ de pertes par jour pour la communauté nationale ».

En mettant la thématique de l’insécurité routière au centre de ses actions, GAT ASSURANCES prend les devants et démontre qu’elle a tout à fait conscience de sa responsabilité sociale vis à vis de la population tunisienne et particulièrement de sa jeunesse qui constitue le futur du pays et l’avenir de la nation. 

Commentaires



blog comments powered by Disqus