Publié le 05/12/2016

En vidéos : ‘Il pleut des avions’ un nouveau roman de Gilbert Naccache qui nous fait voyager dans le temps… et l’espace

Vendredi, l’écrivain et militant de gauche, Gilbert Naccache avait rendez-vous avec le public au centre d’étude de Carthage pour présenter son nouveau roman « Il pleut des avions ». La présentation a été suivie d'une séance de dédicaces...
En vidéos : ‘Il pleut des avions’ un nouveau roman de Gilbert Naccache qui nous fait voyager dans le temps… et l’espace

Après une première lecture, Kaouther Soussou, amie de l’écrivain, (qui a lu le roman en avant-première), nous le présente comme un voyage : « 24 ans après Cristal, Gilbert Naccache nous offre un autre grand roman, un autre voyage. Un voyage, simplement, à travers l'avenue de Londres, à travers Tunis et sa banlieue. Et plus tard, en accompagnant un jeune étudiant tunisien parti étudier à Paris. Ses amours et son Amour » nous dit-elle.

Cette locataire, par un étrange hasard, de l’actuel immeuble qui a remplacé celui du livre (détruit en 1951) décrit le roman comme « largement autobiographique à la fois tendre et profond » et qui « interroge avec une sensibilité aigüe l'amour, la mort, la vie, la raison, le rêve, le passé et l'avenir »… « Ça commence avec un vibrant hommage à l'avenue de Londres, à ses habitants, à ses commerçants. Un hommage à l'avenue de Londres et plus particulièrement au 94 de cette avenue. ‘’ ...les habitants de l’avenue de Londres étaient frappés par un autre événement important, tout à fait local, celui-là : la démolition des deux derniers immeubles du côté pair, dont celui de la famille de Jo. ‘’*.

Dans ce roman, Gilbert Naccache témoigne de l’histoire à travers son personnage principal, un personnage qu’il qualifie de politique et qui évolue à travers une période de l’histoire de la Tunisie, chargée en événements.

Pour le titre, « Il pleut des avions », l’auteur affirme qu’il fait référence à une scène du livre mais aussi parce que les avions ont joué un rôle particulier dans sa jeunesse. « La pluie d’avions est aussi une pluie de modernité sur un pays qu’on croyait ne jamais voir changer » nous dit-il.

« Comprendre, toujours chercher à comprendre… ce qu’il y a derrière la réalité. Accepter le fait que derrière les attitudes, il y a des intentions qui guident les gens sans qui’ls ne s’en rendent compte » conclut Gilbert Naccache.
 

* Il pleut des avions, Gilbert Naccache


Hajer Boujemâa

Commentaires



blog comments powered by Disqus