Publié le 12/01/2017

La balance commerciale clôture 2016, avec un déficit de 12 620,5 MD

Tunisie a clôturé l’année 2016, avec un déficit commercial de 12 620,5 millions de dinars (MD), contre 12 047,6 MD au cours de la même période de 2015, selon les résultats du commerce extérieur (Décembre 2016), publiés par l’Institut National de la Statistique.
La balance commerciale clôture 2016, avec un déficit de 12 620,5 MD

Le taux de couverture des importations par les exportations a enregistré une quasi stabilisation, s’établissant à 69,8%, contre 69,6% en 2015.
Un déficit commercial aggravé avec la Chine, la Turquie et la Russie

La Chine reste le pays avec lequel la Tunisie enregistre le déficit commercial le plus important (- 3 843,9 MD), suivie par d’autres pays dont notamment la Turquie (- 1482,2 MD) et la Russie (-1375,6 MD).

Le déficit commercial résulte, aussi de celui de la balance énergétique, (2 703,8 MD, contre 3391,6 MD en 2015), ce qui représente 21,4% du déficit global, mais également, du déficit de la balance alimentaire qui s’est établi à 1 095 MD contre 91,1 MD en 2015), en raison de la baisse des quantités exportées d’huile d’olive durant cette période ( 112,7 mille tonnes, contre 302,4 mille tonnes en 2015).

Les exportations portées par les phosphates, les IME et le Textile

Les exportations nationales ont progressé aux prix courants, de 5,6%, à 29 145,6 MD en 2016, en raison de l’amélioration des exportations des phosphates et dérivés (+29,1%), suite à l’évolution des exportations de l’acide phosphorique (498,5 MD contre 320,8 MD en 2015) et du D.A.P (393,2 MD en 2016 contre 226,3 MD en 2015). Idem pour les exportations des industries mécaniques et électriques et du textile et de l’habillement qui ont gagné respectivement 15,7% et 8,3%.

A contrario, les exportations des produits agricoles et alimentaires ont régressé de 23,1%, suite à la baisse des recettes de l’huile d’olive (872,4 MD en 2016 contre 1891,9 MD en 2015) et celles de l’énergie (-17,3%).

Hausse des importations des produits de consommation non essentiels de 13,8%

De leur côté, les importations ont augmenté de 5,3%, à 41 766,1 MD, avec l’accroissement de celles des matières premières et produits semi-manufacturés (+ 9,9%), des produits d’équipement (+ 9,6%) et des produits de consommation non essentiels (+ 13,8%). Hors énergie, les importations ont grimpé de 9,2%.
En revanche, les importations énergétiques ont chuté de 19,2%, de même que les produits agricoles de base (-de 3,2%), au vu de la diminution de nos achats de blé dur (541,5 MD en 2016 contre 685,2 MD en 2015).

Les exportations vers l’UE en hausse de 4,3%

La balance commerciale enregistre un excédent avec plusieurs pays, dont notamment la France, premier partenaire de la Tunisie (2855,2 MD), la Libye (886,2 MD), la Pologne (60,2 MD) et la Suisse (9,1MD).

Les exportations tunisiennes vers l’Union européenne ont connu une augmentation de 4,3%. Cette tendance haussière a principalement concernée la France (+15,1%), l’Allemagne (+6 %) et la Belgique (+7,1%) alors que nos ventes ont chuté avec des pays, tels que l’Espagne (-25,7%) et la Hollande (-3,3%).

A l’échelle maghrébine, les exportations tunisiennes vers la Libye, continuent de régresser(-10,3%). En revanche, les exportations vers l’Algérie ont connu une progression remarquable de 30,2%.

S’agissant des importations nationales de l’Union européenne, elles ont enregistré une modeste évolution de 0,3% par rapport à 2015, à 22160,4 MD. Les importations tunisiennes en provenance de la France, (représentant 15,5 % des importations totales) ont baissé de 8,5%. Par contre, les importations tunisiennes avec certains fournisseurs européens, tels que l’Italie (14,5% du total des importations) et l’Allemagne (7,7% du total des importations), ont enregistré une hausse respective de 2,7% et de 11,3%.


TAP

Commentaires



blog comments powered by Disqus