Publié le 18/01/2017

En vidéos : Hazem Ben Gacem annonce l'inauguration du bureau régional de Harvard à Tunis

Mardi 17 janvier 2017, Le Centre des Études sur le Moyen-Orient de l’Université de Harvard a inauguré à Tunis son premier bureau dans le monde arabe.
En vidéos : Hazem Ben Gacem annonce l'inauguration du bureau régional de Harvard à Tunis
En vidéos : Hazem Ben Gacem annonce l'inauguration du bureau régional de Harvard à Tunis

En effet, le nouveau bureau régional basé à Tunis constituera un Hub pour la recherche autour de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord). La position de la Tunisie sera stratégique en ce sens que tout convergera vers elle et tout décollera depuis le pays.

Plus concrètement, des étudiants et des professeurs de Harvard auront l’opportunité de séjourner en Tunisie pour apprendre davantage sur le pays, effectuer des recherches autour des phénomènes et changements sociaux, politiques, économiques… qui caractérisent aussi bien la Tunisie que les autres pays de la région MENA.

M.William Granara, directeur du Centre d'Etudes sur le Moyen-Orient de l'Université de Harvard, a souligné qu’il existe-depuis bien longtemps- un engouement extraordinaire autour de la Tunisie, autour de son histoire, autour des opportunités de recherche qu’elle offre grâce à ses sources… et depuis 2011… la Tunisie s’est taillée une bonne place et à Harvard et dans la carte géographique aux Etats-Unis.

À bien noter que cette initiative, qui représente une première dans le monde arabe, a vu le jour grâce à un don financier de la part de M. Hazem Ben Gacem, homme d’affaires et investisseur tunisien diplômé de Harvard en 1992. Le banquier tunisien de Investcorp tient à rendre hommage à son pays d’origine en misant sur un élément clé : l’Éducation.

À travers l’installation du bureau régional du Centre des Études sur le Moyen-Orient de Harvard, M. Ben Gacem ambitionne de valoriser la Tunisie auprès d’un large public aussi bien américain qu’international (Harvard recense plus de 130 nationalités), qui constituera par la suite un excellent ambassadeur de la Tunisie aux Etats-Unis. C’est comme une sorte de « pont » culturel qui réunira les deux pays et plus et qui fonctionnera à double sens dans la mesure où, si les étudiants et les professeurs étrangers pourront faire de la recherche en Tunisie, les étudiants tunisiens à leur tour auront l’opportunité de poursuivre leurs études universitaires à Harvard et à être les meilleurs ambassadeurs de leur pays grâce à la bourse d'études mise en place par Ben Gacem et dont Mlle Nadia Ali-bénéficiaire du Fonds- pourra témoigner… 


A.F

Commentaires



blog comments powered by Disqus