Publié le 13/04/2017

Soutenue par le FNUD, Tamkeen For Development lance son premier projet destiné aux jeunes tunisiens issus des gouvernorats du nord-ouest

La presse tunisienne ainsi que divers représentants de différentes ONG et organisations internationales s’étaient rassemblés au siège de Tamkeen For Development en cette matinée du 13 avril pour assister au lancement du projet « Entrepreneurship for Participation and Inclusion of Vulnerable Youth in Tunisia » suite à l’invitation de M.Nabil Ghalleb, Président de Tamkeen For Development et Mme. Annika Savill, Directrice Exécutive du Fonds des Nations Unies pour la Démocratie.
Soutenue par le FNUD, Tamkeen For Development lance son premier projet destiné aux jeunes tunisiens issus des gouvernorats du nord-ouest

Ce premier projet, lancé par la toute jeune ONG Tamkeen for Development, et déjà soutenu par le Fonds des Nations Unies pour la Démocratie, bailleur de fonds, avec une enveloppe de 209 000 $ (USD), équivalent à près de 0.5 Million DT, pour sa pertinence et son innovation, relève à la fois de l’entrepreneuriat social, du domaine de l’économie sociale et solidaire et de la lutte contre la pauvreté.

Pour marquer son intérêt pour ce premier projet de Tamkeen for Development, la Directrice Exécutive du Fonds des Nations Unies pour la Démocratie, Mme. Annika Savill, n’avait pas hésité à enregistrer un discours de soutien depuis New York, retransmis durant la conférence de presse.

Pour rappel, le Fonds des Nations Unies pour la Démocratie a pour objectif de soutenir la phase de transition et de consolidation de la démocratisation par des fonds alloués à des organisations de société civile dans différents pays.

Quant à Tamkeen for Development, sa mission est de préparer les populations vulnérables pour l’entrepreneuriat et pour l’auto-emploi en s’assurant de leur accès à l’éducation et aux formations professionnelles nécessaires et en les accompagnant dans le montage et le démarrage de leurs projets.

Un projet innovant et porteur d’espoir pour la jeunesse des gouvernorats du nord-ouest

Débuté le 1er avril, le projet « Entrepreneurship for Participation and Inclusion of Vulnerable Youth in Tunisia » sélectionnera 1200 jeunes Tunisiens issus des gouvernorats de Béja, de Siliana, de Jendouba et du Kef (300 par gouvernorat).

Une fois sélectionnés, ces 1200 jeunes recevront une formation, assurée par des experts, sur les soft skills, le management de projets, la capacitation économique et la démocratie participative.

A la fin de cette formation, les meilleurs, soit 200 jeunes Tunisiens, recevront une formation technique complémentaire sur les principes de l’élevage bovin, assurée par des experts en techniques d’élevage, afin que Zitouna Tamkeen, partenaire de Tamkeen for Development, puisse financer leurs micro-projets d’élevage bovin, clés en mains, avec un marché garanti, comportant un nombre déterminé de génisses de race pure et d’autres composantes des microprojets.

Le projet sera soutenu par trois organismes partenaires : Zitouna Tamkeen, le Centre d’Orientation et de Reconversion Professionnelle(CORP), et Délice Holding.

L’impact de ce projet sera vital pour la jeunesse tunisienne

Le projet, lancé par Tamkeen for Development, sous-entend bien évidemment, pour ces 200 jeunes Tunisiens, un succès d’inclusion économique et des résultats positifs en matière de revenus, mais pas seulement… Tamkeen for Development vise également l’inclusion des jeunes Tunisiens dans la vie publique pour favoriser leur participation à la vie politique à l’intérieur de leurs régions et, sans aucun doute, aux élections municipales, les premières depuis la révolution de 2011, qui se tiendront le 17 décembre prochain.

Devenus économiquement stables et ayant de nouveau confiance en eux-mêmes, avec une activité pérenne qui leur redonnera de l’espoir pour leur futur, ces jeunes Tunisiens, éloignés du contexte dangereux de la pauvreté et ayant retrouvé un self-respect, deviendront les acteurs de leur propre vie, motivés par la vie politique de leur région et de son avenir.

Soutenus par un Comité de Pilotage composé de jeunes leaders issus de la même région, ces jeunes dirigeront ce projet, auront cœur à organiser des tables rondes et des conférences dans le but de diffuser les fondements de la démocratie participative et d’encourager à la participation aux échéances électorales.
Les objectifs du Fonds des Nations Unies pour la Démocratie, une fois ce premier projet innovant achevé, s’inscrivent dans la démultiplication de ce type d’action dans la région du MENA et au-delà.
 

Commentaires



blog comments powered by Disqus