Publié le 14/04/2017

CONECT : 50% des managers d’entreprise ne pensent pas pouvoir travailler et gagner sans recourir à la corruption

La Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT) a présenté, jeudi 13 avril, son baromètre MIQYES de la santé de la PME réalisé en collaboration avec le cabinet HLB GSAudit & Advisory et le bureau d’études et de sondages d’opinion One to One sur un échantillon de 540 PME.
CONECT : 50% des managers d’entreprise ne pensent pas pouvoir travailler et gagner sans recourir à la corruption

Les résultats du baromètre MIQYES de la santé de la PME ont démontré que 28,9% des PME en 2016 travaillent principalement pour l’export.

Selon les résultats dévoilés, 39,3% des PME ont perdu en 2016 un ou plusieurs clients importants. Les causes principales sont le manque de compétitivité prix (29,6%) et les difficultés financières du client (22,1%).

Cette étude informe également que 30,2% des PME ont subi des arrêts fréquents de la production en 2016 principalement à cause de l’outil de travail et matières premières (46%), l’absence de demandes des clients (21%) et des perturbations externes (12,3%).

Selon cette même étude, 31,1% des entreprises n’ont pas recruté en 2016 pour inadéquation des profils et 29,7% des PME sondées ne sont pas arrivées à générer des bénéfices en 2015.
En ce qui concerne la performance de la PME, 40,2% des PME n’ont pas décroché de nouveaux clients en 2016. 

En ce qui concerne l’environnement des affaires, cette étude démontre que 68% des dirigeants de PME se sentent en 2017 menacés par la concurrence informelle.

Par ailleurs, 41% des PME vivent des blocages avec l’administration fiscale ou la douane et 50% des managers d’entreprise ne pensent pas pouvoir travailler et gagner sans recourir à la corruption

Commentaires



blog comments powered by Disqus