Publié le 19/04/2017

Enregistrement audio fuité de Nabil Karoui : La presse étrangère en parle...

« En Tunisie, la trouble relation argent-médias au cœur d'un scandale » est le titre choisi pour un article publié par l’AFP et repris par le magazine français L'Express après la fuite d'un enregistrement attribué à Nabil Karoui. 
Enregistrement audio fuité de Nabil Karoui : La presse étrangère en parle...

« La polémique a éclaté dimanche soir avec la divulgation d'un enregistrement audio. Dans cette séquence, une voix qui semble être celle de Nabil Karoui, ex-président de Nessma TV -l'une des principales chaînes de Tunisie- exige que soit tournée "une bande-annonce qui souille" les membres de l'ONG I-Watch, en les faisant passer pour des "traîtres et des agents" de l'étranger et en utilisant des informations "+bidon+" », explique l’AFP dans son article.

Selon le même article, « Cette polémique illustre la complexité de la situation financière et éditoriale des médias tunisiens ».

« Même si des ONG mettent en garde depuis longtemps contre la tentative de mainmise d'hommes d'affaires ou de politiciens sur certains médias, l'audio a scandalisé en mettant à nu un véritable plan menaçant la vie privée de militants, comme au temps de la dictature de Zine El Abidine Ben Ali », lit-on l’article.
Depuis la révolution, le secteur "a été livré à lui-même, on le voit surtout dans l'audiovisuel, et la puissance de l’argent s’est imposée", affirme à l'AFP l'universitaire et enseignant en journalisme Larbi Chouikha.
 

Commentaires



blog comments powered by Disqus