Publié le 25/04/2017

Les 8 vérités sur le voyage de Emmanuel Macron en Tunisie

Suite à la propagation d'informations diverses autour de la visite de Emmanuel Macron en Tunisie, Karim Geullaty précise tous les détails…
Les 8 vérités sur le voyage de Emmanuel Macron en Tunisie

Ainsi Karim Geullaty dit : Je crois qu'on a raconté à peu près tout ce qui pouvait être raconté sur le voyage d'Emmanuel Macron en Tunisie."

Rétablissons donc quelques vérités

1 - Emmanuel Macron est venu en Tunisie mais ne s'était alors pas encore déclaré candidat.

2 - Il a, non pas été ignoré, mais au contraire, très bien reçu.

3 - il a ainsi pu rencontrer deux de nos nobélisés de la paix

4 - il a eu un déjeuner privé Avec la présidente de l'utica, et co prix Nobel de la paix

5 - il a été reçu plus d'une heure et demi par le ministre de l'investissement Fadhel Abdelkefi, alors que nous étions à moins de trois semaines de la conférence tunisie 2020 et donc avec un planning plus que chargé

6 - il a été accueilli au Bardo pour aller se recueillir devant le mémorial aux victimes de l'attentat

7 - il a rencontré également Mourad Fradi, l'un des deux commissaires de la conférence Tunisie 2020.

8 - il a rencontré Hafedh Caid Essebsi, dirigeant de Nidaa Tounes pendant plus d'une heure.

Plus de nombreuses rencontres avec des personnalités de la société civile.

Il n'a ni été boudé par les autorités ni été ignoré, mais au contraire, Emmanuel Macron a pu rencontrer tous ceux qu'il pouvait rencontrer compte tenu des contraintes d'agendas compliquées de tout le monde d'une part, et d'autre part au regard du fait que Le voyage qui devait être initialement en décembre, a été avancé au dernier moment en novembre. Modification liée au fait qu'Emmanuel Macron souhaitait faire son premier voyage hors UE, en Tunisie.

Ce n'est pas absolument pas le Président de la République qui a organisé la rencontre entre Hafedh Caied Essebsi et Emmanuel Macron, rencontre qui faisait tout simplement parti du programme. Quoi de plus logique pour le fondateur d'un mouvement que de rencontrer le dirigeant du mouvement qui est arrivé premier aux dernières élections.

Last but not least, le Président de la République n'a pas refusé de le rencontrer, il n'a tout simplement pas été sollicité au regard des délais très court de la décision sur les dates de ce voyage.

Cessons donc de nous flageller, il a été ravi de son séjour et des rencontres qu'il a pu faire.

Fin de la tornade dans le verre d'eau.

Commentaires



blog comments powered by Disqus