Publié le 10/05/2017

88% des tunisiens pensent que les programmes d'éducation et de jeunesse sont très efficaces contre la radicalisation

Selon une enquête sur les tendances interculturelles dans la région euro-méditerranéenne, lancée par la Fondation Anna Lindh, la région n'est pas victime d'un conflit de civilisations, comme on l'a souvent signalé, mais plutôt d'un «conflit d'ignorance» basé sur des stéréotypes historiques et sur la culturalisation des antagonismes promus par certains médias et récits politiques.
88% des tunisiens pensent que les programmes d'éducation et de jeunesse sont très efficaces contre la radicalisation

Commentaires



blog comments powered by Disqus