Publié le 11/09/2017

''Les conditions objectives pour tenir les élections municipales au mois de décembre sont absentes'', selon Issam Chebbi

Le secrétaire général du parti républicain Issam Chebbi a considéré, dimanche, que les conditions objectives favorables à la tenue des élections municipales au rendez-vous proposé pour le mois de décembre sont absentes, soulignant la nécessité d’assurer leur transparence, étant donné qu’elles constituent une nouvelle étape dans le processus d’édifiation démocratique et de mise en place des attributs de la stabilité politique et du développement dans le pays.
''Les conditions objectives pour tenir les élections municipales au mois de décembre sont absentes'', selon Issam Chebbi

Il a indiqué, lors d’un meeting, tenu à l’espace des foires, à Siliana, que le président de la république Béji Caïd Essebsi habilité, suivant la Constitution, à appeler aux élections, est au fait de ces conditions objectives, qu’il a évoquées avec plusieurs partis politiques et lesquelles requièrent le report des élections municipales au mois de mars 2018 au lieu de la date fixée au 17 décembre 2017.

Le secrétaire général du parti républicain a résumé les causes du report des élections municipales, qu’il a qualifiées du plus grand rendez- vous politique, depuis l’indépendance, pour 350 arrondissements, dans le non parachèvement d’un cadre législatif et administratif, notamment au niveau de la promulgation de la loi électorale qui comprend près de 360 articles, la mise en place des représentations des tribunaux administratifs qui recevront les oppositions et la nécessité de combler les postes vacants au sein de l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE). En outre, a-t-il dit, le rendez-vous proposé coïncide avec l’examen du budget de l’Etat par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) .

Concernant le remaniement ministériel, Issam Chebbi a indiqué que ce dernier a prouvé que le chef du gouvernement Youssef Chahed est libre de toute pression et a renforcé sa position, à la faveur d’un remaniement qui répond aux exigences de cette phase et s’apprête à poursuivre la guerre contre le terrorisme, l’évasion fiscale et la corruption qui a dominé dans tous les milieux ainsi que la pauvreté et le chômage.

Et d’ajouter que le chef du gouvernement est appelé à réaliser des réformes profondes accompagnées d’une croissance globale et équilibrée, relevant l’impératif d’entamer un dialogue national sur la restructuration des caisses nationales, selon une feuille de route claire en termes d’idées, de suivi et d’exécution.


TAP

Commentaires



blog comments powered by Disqus