Publié le 11/11/2017

Les habitants de la bande de Gaza récoltent leurs premiers ananas

L’ananas est cultivé dans une serre de mille mètres carrés à Khan Younès, en plants de quelques dizaines de centimètres de haut dont on coupe le fruit.
Les habitants de la bande de Gaza récoltent leurs premiers ananas

Deux cent cinquante plants sont arrivés à maturité, et environ 4.000 fruits devraient être récoltés au cours de la saison.

L’objectif est de permettre aux cultivateurs de vivre de leur production en la diversifiant, explique Moussa al-Jadba. La production est pour l’instant destinée au marché gazaoui.

La bande de Gaza, étroite langue de terre sur laquelle s’entassent deux millions de personnes entre Israël, Egypte et Méditerranée, “souffre de la forte salinité de ses eaux, ce qui a conduit le syndicat (agricole) à cultiver des ananas, qui ne réclament pas beaucoup d’eau”, souligne Moussa al-Jadba. L’ananas, vigoureux, demande une humidité régulière, un sol bien drainé et craint le gel.es Palestiniens récoltent en ce moment les premiers ananas produits dans la bande de Gaza, territoire éprouvé par les guerres, l’enfermement et la pauvreté.

Les cultivateurs de la bande de Gaza, au climat semi-aride, ont recréé les conditions favorables à l’ananas, plante tropicale, explique Moussa al-Jadba, ingénieur agronome qui supervise le projet parrainé par le gouvernement néerlandais.

Commentaires



blog comments powered by Disqus