Publié le 12/11/2017

Les Émirats arabes unis veulent « mener une guerre financière » contre Doha.

Le site américain d’investigation The Intercept a affirmé que les Émirats arabes unis ont tenté de « mener une guerre financière » contre Doha.
Les Émirats arabes unis veulent « mener une guerre financière » contre Doha.

Le site d’information qui dit se baser sur des emails de l’ambassadeur émirati aux États-Unis affirmait que le plan incluait des attaques sur la monnaie qatarie, notamment afin de déstabiliser l’émirat dans l’organisation du Mondial 2022 de football.

Le Qatar enquête sur une tentative présumée d’attaquer sa monnaie au début de la crise diplomatique qui l’oppose depuis maintenant six mois à l’Arabie saoudite et ses alliés, a indiqué dimanche un porte-parole du gouvernement qatari.

Selon Saif Al-Thani, une institution financière internationale qu’il n’a pas nommée mais qui est en partie détenue par des investisseurs des Émirats arabes unis, aurait reçu instruction de ne plus échanger de riyals qataris sur les marchés d’Europe et d’Asie.

« Une institution financière a arrêté d’échanger des riyals durant quelques jours et c’est uniquement quand nous les avons approchés à ce sujet » qu’ils ont repris, a affirmé le porte-parole du gouvernement qatari.

Les agences de renseignement qataries mènent une enquête et « sont en contact avec des responsables auprès des juridictions compétentes », a-t-il ajouté.

« Si cette guerre financière s’avère réelle, ce serait honteux et dangereux pour l’économie du Qatar mais aussi pour l’économie mondiale », a-t-il indiqué à l’AFP.


AFP

Commentaires



blog comments powered by Disqus