Publié le 23/09/2013

ZITOUNA TAKAFUL poursuit le déploiement de son réseau sur le territoire tunisien

‘’La valeur n’attend point le nombre des années’’ ! La célèbre injonction de  Corneille pourrait aisément s’appliquer à ZITOUNA TAKAFUL.
ZITOUNA TAKAFUL  poursuit le déploiement de son réseau sur le territoire tunisien
ZITOUNA TAKAFUL  poursuit le déploiement de son réseau sur le territoire tunisien

C’était un deal, presque une gageure des dirigeants de la Compagnie d’assurances : devenir très vite le compagnon de route, le conseil, la référence et le recours pour une population tunisienne en pleine mutation sociologique. Pari couronné de succès puisque en moins d’une année, l’objectif d’être présente sur une grande partie du territoire tunisien sera atteint. La petite olive rebondissant légère et charnue sur sa branche fait déjà partie du décor familier, preuve du succès de l’extension rapide du réseau d’agences de la Compagnie à travers plusieurs villes de la Tunisie.

Plus de proximité, plus de fidélité

Bien que la plus jeune en termes d’années de présence sur le marché tunisien, ZITOUNA TAKAFUL joue déjà dans la cour des Grands. C’est que, reconnu comme étant une alternative à l’assurance traditionnelle, le concept Takaful est aujourd’hui pratiqué dans une trentaine de pays de par le monde et fait, grâce à cette compagnie, son entrée fulgurante en Tunisie.

Première société spécialisée dans l’assurance Takaful en Tunisie, ZITOUNA TAKAFUL ambitionne de devenir la référence dans ce domaine à l’échelle nationale et régionale. Sa création s’inscrit dans le cadre de l’instauration d’un système financier islamique intégré dans notre pays.

Loin de tout prosélytisme, la compagnie joue sur la proximité, la confiance et la contribution à l’amélioration du niveau de vie du Tunisien. Il est donc tout à fait normal que son avènement en Tunisie rencontre un tel intérêt.

En renforçant ses équipes par des compétences dynamiques et adhérant à ses visions, ZITOUNA TAKAFUL s’est fixée pour objectif de prendre une part active à la reprise économique nationale et au développement de toutes les régions sans exclusion. 

Le réseau d’agences régionales tissé par ZITOUNA TAKAFUL à travers tout le territoire tombe à point à une période où le combat économique du pays a pris pour titre la réduction du chômage.

Après l’ouverture de sa succursale et ses bureaux dans la région de Sfax l’été dernier, la compagnie d’assurance fait une rentrée remarquée avec des implantations en cascades au niveau de plusieurs gouvernorats.

Le déroulé du calendrier des inaugurations s’étalera de la seconde quinzaine du mois de septembre à la fin de l’année.

La flamme des ouvertures est partie de Nabeul le lundi 16 septembre, suivie de l’ouverture des agences de Sousse, M’saken et Ksar Hellal le jeudi 19 septembre.

Puis ce sera au tour de Bizerte d’accueillir sa nouvelle agence et ce le lundi 30 septembre.  Après une petite pause, nouveau départ pour Sfax et Gabès les 02 et 03 octobre 2013.

Ce marathon d’ouvertures se poursuivra durant le mois d’octobre avec une halte le 9 du mois dans le Grand Tunis – Alain Savary, Le Bardo, Ain Zaghouan, Cité Ezzouhour, Hammam-Lif- . Retour à Bizerte pour l’ouverture d’une seconde agence le 21 octobre. L’ouverture suivante se fera à Mahdia  le 4 novembre 2013. Au final on comptera au palmarès de ZITOUNA TAKAFUL 17 ouvertures d’agences en moins de deux mois, un record !

Un concept basé sur une éthique

De par son mode de gouvernance moderne et grâce à l’expertise et au dynamisme de ses jeunes compétences, l’ambition de ZITOUNA TAKAFUL est d’occuper une place de choix dans son secteur d’activité.

A travers ses méthodes de gestion la compagnie l’assurance vise à réaliser une croissance rapide et sécurisée qui profite à ses clients. Elle  projette également d’instaurer une relation de confiance avec ses divers partenaires moyennant un respect mutuel des engagements.

Le rôle de ZITOUNA TAKAFUL est de veiller à la bonne gestion du fonds Takaful selon les principes de la Finance Islamique qui est basée sur l’interdiction des trois éléments suivants :

Al Gharar : Toute forme de contrat, disproportionnée et qui constitue une perte injuste en faveur d’une partie aux dépens de l’autre est classée comme «Gharar».

Al Maysir : La perte totale de la prime d’assurance en cas de non réalisation du risque.

Al Riba : Investir le fonds de l’assurance dans des moyens de financement (obligations, actions…etc) générant des intérêts.

Commentaires



blog comments powered by Disqus