Partis Politiques

Essid affirme avoir des preuves de l’implication de Al Jabha et Hizb ut Tahrir dans les événements de Kerkennah

Le chef du gouvernement Habib Essid est revenu, dans la matinée du mercredi 4 mai, sur les événements de Kerkennah.

Le mouvement Irada obtiendra bientôt son visa

Le Mouvement Tunisie Volonté devra bientôt obtenir son visa, a fait savoir le président du parti, Mohamed Moncef Marzouki.

Trois procès en justice contre Hizb-Ut-Tahrir, dont un appelant à sa dissolution

L’Etat a déposé auprès de la justice trois plaintes contre le parti Hizb-Ut-Tahrir, dont une relative à sa dissolution.

Décès de Ahmed Brahim : Condoléances du Parti Communiste Français à Al Massar

A la suite du décès de feu Ahmed Brahim, le parti Communiste français, PCF, vient d’adresser au Parti Al Massar, un message de condoléances.

Mehdi Ben Gharbia : Afek Tounes veut la tête de Habib Essid

Sur le plateau de « 24/7 », d’Elhiwar Ettounsi, le député indépendant à l’ARP, Mehdi Ben Gharbia a évoqué le refus de voter le projet sur la Banque Centrale.

Slim Riahi : Mon nom ne figurera pas dans les Panama Papers, les sources de mon argent sont transparentes

Le président de l’UPL, Slim Riahi, est revenu, ce samedi 9 avril 2016,  sur le dossier Panama Papers, affirmant que c’est une affaire très dangereuse.

Mise en demeure de Samir Ben Amor à Imed Daimi, pour qu’il restitue les biens et archives du parti

La lutte intestine se poursuit au Congrès Pour la République, CPR, entre membres actifs et démissionnaires.

A Mekki : Dites-moi où se trouve ma ferme pour que j’y construise un port pour le yacht de Samir Dilou

Ces derniers jours, les réseaux sociaux ont relayé une information, selon laquelle le dirigeant d’Ennahdha, Abdellatif Mekki aurait acquis une ferme qui appartenait à Sakhr El Matri.

Ons Hattab : Il suffit d’appuyer sur le bouton et le Niqab ne passera pas

Ons Hattab, députée à l’ARP - bloc parlementaire Nidaa Tounes, a posté, dimanche 27 mars 2016,  sur sa page facebook, un statut à propos du Niqab.

Sihem Badi claque la porte du CPR et veut adhérer à un autre parti

Le Parti du Congrès pour la République, CPR, se rétrécit comme une peau de chagrin et se vide peu à peu de ses membres.